04 December 2019 : to :
Lieu European Endowment for Democracy Rue de la Loi 34, 1040 Brussels

Rôle de la société civile tunisienne en mutation face à une nouvelle réalité politique ?

4 December 2019 : to :
European Endowment for Democracy Rue de la Loi 34, 1040 Brussels

Les élections présidentielles et parlementaires de cette année ont transformé le paysage politique de la Tunisie avec l’élection d’une nouvelle classe politique, et les citoyens attendent énormément de ce nouveau gouvernement. 

L’assemblée des 217 représentants s’apparente à une mosaïque de partis politiques, une situation qui risque fortement de s’accompagner d’impasses et de désaccords. Les priorités des partis politiques, notamment ceux de la majorité, restent ambigus. La campagne présidentielle a été particulièrement controversée.
Ces développements politiques ont suscité de grandes incertitudes au sein de la société civile. L'on peut s’attendre à ce que les futures discussions sur les réformes socio-économiques et les mesures anti-corruption soient houleuses dans ce nouveau contexte politique fracturé. Dans le même temps, les avancées en matière d’égalité entre les sexes et de promotion des libertés individuelles risquent d’être entravées par des parlementaires plus conservateurs et par un président qui n’a jamais caché par le passé ses opinions conservatrices. Il y a fort à parier que dans un avenir proche, les gardiens de la démocratie joueront un rôle encore plus important au sein de la société.

Rejoignez-nous pour une discussion sur le rôle de la société civile dans cette nouvelle réalité politique tunisienne.

Y participeront des militants très en vue de la société civile, parfaitement informés pour analyser la situation actuelle, la composition du Parlement et l’ambitieux programme du président. Le débat abordera la transparence et la reddition de comptes, la liberté d’association et les libertés individuelles, ainsi que le rôle des médias tunisiens.

PROGRAMME

9h30 | Inscription
9h45 | Petit-déjeuner
10h00 | Discussion

Rosamaria Gili, responsable de la division Maghreb du Service européen pour l'action extérieure, animera la discussion.

Intervenants :

Nesrine Jelaila, directrice exécutive d’Al Bawsala.
Al Bawsala est un important organe tunisien de promotion de la démocratie et de surveillance du Parlement, des autorités locales et des finances publiques du pays. Cette structure veille à ce que les Tunisiens aient accès à l’information nécessaire pour exiger des décideurs en poste qu’ils rendent des comptes sur leurs actions. Nesrine a également occupé divers postes au sein d’autres ONG et organisations internationales.

Ramy Khouili, directeur des opérations de l’association ATFD et défenseur des droits de l’homme.
Ramy est médecin et membre de la société civile tunisienne depuis plus de dix ans. Son travail est axé sur les thématiques telles que les libertés individuelles, les droits en matière de sexualité et de procréation, les droits des femmes, l’égalité entre les sexes, et les droits des réfugiés et des migrants.

Thameur Mekki, Rédacteur en chef de Nawaat et journaliste indépendant.
Rédacteur en chef de Nawaat depuis 2017, Thameur Mekki a été écrivain et producteur pour différents journaux, stations de radio et chaînes de télévision en Tunisie, et a collaboré avec des médias francophones internationaux comme Orient XXI, TV5 Monde et Le Monde Diplomatique. Spécialiste de la scène culturelle tunisienne émergente et des critiques dans les médias, son travail s’oriente souvent sur la dynamique socio-politique contestataire.

S’INSCRIRE

Les présentations se tiendront en français et une traduction en anglais sera assurée.

À noter que les participants devront se munir d’une pièce d'identité avec photo pour accéder aux locaux du FEDEM et assister à cette discussion.

Compte-rendu d'événement