Actualités

Demander de l'aide
Retour à la rubrique Actualités

Éviter la propagation du Covid-19 parmi les personnes déplacées et les réfugiés syriens

30 mars 2020

En temps normal, Bousla for Training and Innovation forme les réfugiés syriens en Turquie et les personnes déplacées dans le nord-ouest de la Syrie. Depuis le début de la crise du Covid-19, l’association a lancé une campagne de sensibilisation afin de lutter contre la propagation du virus parmi ces populations vulnérables.

« Les réfugiés syriens n’auront décidément été épargnés par aucun malheur », se lamente Hadi Attar, chargé de programme de Bousla, une association subventionnée par le FEDEM. « Bombardements, guerre, perte de membres de leur famille, perte de leurs biens, déplacement, et maintenant une pandémie mondiale. C’est une catastrophe pour eux. »

bousla3

Établie dans la ville frontalière turque de Gaziantep, Bousla travaille avec les réfugiés syriens en Turquie et avec les personnes déplacées en Syrie. L’association propose habituellement des projets de formation et de renforcement des compétences aux réfugiés syriens et aux personnes déplacées, mais face à l’urgence sanitaire mondiale, Bousla a pris des mesures urgentes et sensibilise désormais les communautés syriennes aux gestes barrières pour se protéger contre le Covid-19.

La Turquie a déjà pris des mesures strictes pour réduire la propagation du virus, avec notamment la fermeture des restaurants et des cafés, la mise en place de protocoles contraignants pour l’accès aux banques et autres institutions et l’encouragement au télétravail lorsque cela est possible.

Des réfugiés qui continuent de travailler

« Tous les réfugiés syriens en Turquie continuent de travailler », explique Hadi. « Ils ne peuvent pas se permettre d’arrêter, car ils n’auraient pas de quoi payer leur loyer et nourrir leur famille. » Dans ces circonstances, l’association mise sur l’information et veille à ce que les réfugiés comprennent les mesures préventives pouvant être prises et sachent reconnaître les symptômes du virus.

« Ils ne peuvent pas se permettre d’arrêter, car ils n’auraient pas de quoi payer leur loyer et nourrir leur famille. »

Bousla s’est associée avec la Syrian American Medical Society (SAMS) pour la mise en place d’une initiative de sensibilisation en ligne, via les réseaux sociaux comme Facebook et Instagram afin de faire passer des messages sanitaires importants.

Services médicaux quasi inexistants

Hadi admet qu’en Syrie, la situation est nettement pire. Les années de conflit ont mis à mal les services médicaux et la capacité médicale est gravement limitée, en particulier dans le nord-ouest du pays, où intervient Bousla. Il n’y a dans la région qu’un centre médical, qui plus est très peu doté. Il n’existe à ce jour pas de données fiables sur l’ampleur de la propagation du virus dans le pays. La prévention et le confinement des personnes infectées est de la plus haute importance.

Bousla prévoit également de distribuer des informations au format imprimé dans le nord-ouest de la Syrie, ainsi que du matériel médical de base, comme des gants, des masques et du désinfectant. Il s’agit là de mesures modestes mais en l’absence de services médicaux essentiels, elles pourraient bel et bien sauver des vies.

Bousla1

Exemples de contenu préparé par Bousla :

Vidéo expliquant comment se prémunir du Covid-19  https://www.facebook.com/watch/?v=522027562069414

Vidéo expliquant ce qu’est le Covid-19 virus https://www.facebook.com/bousla.org/videos/258354565163548/?v=258354565163548

Formation de 9 jours dispensée sur WhatsApp : https://www.facebook.com/bousla.org/photos/a.667723573335747/2866272856814130/?type=3&theater

Retransmission en direct avec le Dr Mahmoud Barakat sur le Covid-19 https://www.linkedin.com/feed/update/urn:li:activity:6650101296839868427/

Par Sarah Crozier

Le FEDEM publiera tout au long des prochaines semaines des articles relatant les initiatives de nos bénéficiaires et la manière dont ils adaptent leur travail face à la pandémie de Covid-19.

Clause de non-responsabilité : Cet article reflète les opinions des personnes bénéficiaires de subventions et non pas forcément la position officielle du Fonds européen pour la démocratie (FEDEM).

Gardez le contact

Inscrivez-vous et recevez toutes les actualités, les récits et les événements directement dans votre boîte mail.