News

Back to news

Fonds de soutien au contenu créatif pour les médias russophones

14 March 2018

Le 5 mars 2018, le Fonds européen pour la démocratie (FEDEM) organisait une présentation du Fonds de soutien au contenu créatif, organisme destiné à allouer une aide financière aux médias indépendants de langue russe dans la région du Partenariat oriental et au-delà.

EED Executive Director speaking at the launch © EED

Ce Fonds est un mécanisme unique d'attribution de subventions aux diffuseurs et plateformes numériques indépendants pour la production et l'acquisition de contenu vidéo et de télévision divertissant et informatif en langue russe. Ce contenu proposé sous forme de documentaires, de talk-shows et d'œuvres théâtrales, s'adresse essentiellement à un public de langue russe dans la région du Partenariat européen et au-delà. L'objectif global consiste à introduire une pluralité et à équilibrer le paysage médiatique indépendant de langue russe.

« Dans les pays du Partenariat oriental, la part d'audience des médias russophones est considérable. Elle a longtemps été négligée et nécessite aujourd'hui un investissement de taille », a déclaré Jerzy Pomianowski, Directeur exécutif du FEDEM, dans son allocution d'ouverture.

« Les russophones méritent de se voir proposer du contenu mesuré, créatif et de qualité. »

Étaient présents à la réunion des représentants d'États membres de l'UE, des gouvernements canadien et américain, d'institutions européennes, de diffuseurs internationaux, ainsi que des spécialistes des médias indépendants.

Premiers développements

Comme l'a expliqué M. Pomianowski, le Fonds a pu voir le jour grâce au dévouement et aux efforts du FEDEM et de certains donateurs.

« Il aura fallu du temps pour en arriver là et c'est avec fierté que nous présentons le Fonds aujourd'hui. Tout a commencé en 2015, avec le rapport inédit du FEDEM qui identifiait d'importantes lacunes dans le paysage médiatique russophone que le Fonds entend bien combler désormais », a précisé M. Pomianowski.

« Mais les obstacles à venir sont nombreux : les donateurs doivent garder le cap, tenir le rythme et redoubler d'efforts pour contrecarrer le phénomène de propagande et de désinformation », a mis en garde M. Pomianowski.

Depuis la publication du rapport portant sur la possibilité d'aboutir à une pluralité et à un équilibre de l'espace médiatique russophone (intitulé « Bringing Plurality and Balance to the Russian Language Media Space »), le FEDEM agit en tant qu'organe de coordination dans la mise en œuvre de ses principales recommandations.

Outre la création d'une plateforme d'informations baptisée Russian Language News Exchange (RLNE), le FEDEM, conjointement avec d'autres donateurs, a également soutenu le développement du Baltic Centre for Media Excellence (BCME) à Riga et maintenant la création du Fonds de soutien au contenu créatif.

Le contenu est roi !

S'adressant à l'assemblée, Andy Pryce du ministère des Affaires étrangères britannique, important donateur du Fonds de soutien au contenu créatif, soulignait qu'il était de la responsabilité de l'UE de soutenir une nouvelle génération de médias, des médias capables de raconter l'Europe orientale du 21è siècle telle qu'elle l'est réellement. Il a également insisté sur l'importance primordiale d'un contenu d'excellente qualité :

« Comme l'avait lancé Bill Gates en 1996, 'le contenu est roi !'. Cette affirmation trouve encore une résonance aujourd'hui. »

Depuis fin 2016, le FEDEM s'est chargé de la phase de démarrage du Fonds pour le contenu. Trois appels à propositions ont été lancés et près de 20 subventions et 40 heures de contenu original de qualité ont été fournies au réseau de partenaires du Fonds.

Parmi les bénéficiaires, Coda Story est une plateforme en ligne qui assigne une équipe de journalistes à un sujet précis afin d'obtenir une analyse approfondie, une continuité et une compréhension des événements qui façonnent le monde. Le soutien du FEDEM permet le développement d'une version en langue russe du site Web Coda Story, en l'occurrence Coda Russian, et de contenu pour réseau sociaux venant compléter la version Coda English déjà en ligne.

« La région manque cruellement de contenu de qualité et a besoin d'entendre les récits de vie de vrais gens. Cette subvention versée par le Fonds nous a permis d'être créatifs, nous a donné l'amplitude nécessaire pour expérimenter et toucher un plus vaste public à travers des formats proches du roman », précise la PDG de CODA, Natalia Antelava.

L'un des moments forts de cet événement fut la présentation de la vidéo et du site Web du Fonds. La vidéo présente des extraits de contenu produit par les bénéficiaires du Fonds, notamment « Living in the Now », une série de courts-métrages réalisés par l'Institut d'information de Donetsk en Ukraine sur les populations touchées par la guerre qui sévit dans l'est du pays. Comment ses populations surmontent-elles des problèmes qu'elles n'avaient jamais envisagés auparavant ? Si certains sont désespérés et ne voient pas d'issue, d'autres ne se laissent pas abattre et sont prêts à tout recommencer. Voir la vidéo.

D'autres bénéficiaires présents à l'événement ont évoqué leur détermination à fournir le meilleur contenu possible à leurs publics, en l'occurrence la nécessité de proposer du contenu narratif de qualité, et n'ont pas manqué de souligner le rôle crucial du Fonds à cet effet.

« Il ne s'agit pas seulement du financement mais de l'accompagnement dans la production de contenu. Seuls, nous n'aurions pas été capables d'aboutir à un tel résultat. Le Fonds fournit un service indispensable et répond à un besoin pressant » déclarait Dima Khilchenko de la chaîne de télévision publique Ukrainienne Pershyi.

Informations complémentaires

Découvrez des exemples de productions créatives financées par la nouvelle vidéo de présentation.

Rendez-vous sur le site Web pour en savoir plus sur le Fonds et la procédure de demande de subvention, et découvrir des exemples de contenu.

Stay in touch

Sign up for all the latest news, stories and events straight to your inbox.